Les professionnels

Que ce soit pour le diagnostic, les soins, la scolarisation, l’aide pour les gestes du quotidien… Plusieurs professionnels sont amenés à participer à l’accompagnement de la personne autiste tout au long de sa vie, avec chacun leurs approches et leurs expertises. Vous trouverez ci-dessous une présentation de leurs métiers.

Les métiers sont classés par ordre alphabétique et répartis selon les publics concernés.

Vous recherchez un professionnel en Île-de-France ? Rendez-vous sur TAMIS, l’annuaire en ligne de ressources sur l’autisme.

Pour les enfants et les adolescents

Accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH)

Collaborant au projet personnalisé de scolarisation (PPS), il accompagne les élèves en situation de handicap à l’école. Il peut intervenir dans une classe ordinaire ou une unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS). Sous la responsabilité pédagogique de l’enseignant, il aide les enfants dans leurs apprentissages (en les aidant à organiser leur travail, à écrire, à comprendre les consignes, à manipuler le matériel…) mais aussi durant les récréations, à la cantine, lors des sorties scolaires. Il contribue également à faciliter les relations sociales avec les autres enfants.

Éducateur de jeunes enfants (EJE)

Il accompagne les enfants de moins de 7 ans dans des lieux de garde collectifs ou des structures de la petite enfance (crèches, haltes-garderies, structures pour enfants handicapés…). Son rôle est de favoriser leur développement, leur éveil, leur confort et leur épanouissement. Via des jeux ou des activités d’éveil, il initie les tout-petits au langage, à l’hygiène, aux interactions en stimulant leur créativité, leur autonomie et leur socialisation… En contact étroit avec les parents et en partenariat avec l’équipe pluridisciplinaire de la structure qui l’emploie, il contribue à la mise en place d’un accompagnement personnalisé pour l’enfant autiste.

Enseignant spécialisé

Il peut exercer en primaire, au collège, au lycée ou dans des structures médico-éducatives. Il accompagne des élèves avec un handicap ou des troubles du comportement qui ont des difficultés scolaires importantes. Travaillant en concertation avec les autres enseignants ainsi que les médecins éducateurs, psychologues, assistants sociaux, etc., il garde un contact régulier avec les parents pour mieux comprendre le handicap ou les difficultés de l’enfant. Il propose alors un accompagnement favorisant les apprentissages et l’insertion sociale ou professionnelle du jeune.

Neuropédiatre

Il étudie les pathologies affectant le système nerveux central (cerveau, moelle épinière) ou périphérique (nerf, muscle) chez les enfants. Spécialiste du développement psychomoteur et des comportements, il participe au diagnostic et à la mise en place du traitement adapté pour de jeunes patients souffrant de dyslexie, hyperactivité, épilepsie, etc., ainsi que de troubles du spectre autistique.

Pédiatre

Médecin spécialisé dans les maladies de l’enfant, jusqu’à l’adolescence, il est souvent l’un des premiers professionnels de santé auquel s’adressent les parents qui soupçonnent un trouble du développement chez leur enfant. Il peut alors les conseiller et les orienter dans le parcours diagnostic.

Psychopédagogue

Il s’agit d’un spécialiste des méthodes utilisées dans l’éducation et l’apprentissage, s’appuyant principalement sur les acquis de la psychologie du développement de l’enfant et de l’adolescent, la psychologie sociale, la psychologie cognitive et la didactique. Ce titre n’est pas reconnu officiellement en France.

Pour tous les âges

Aide médico-psychologique

Sa mission est d’aider les personnes ayant un handicap physique ou mental important dans leur vie quotidienne : pour la toilette, les repas, les soins, les déplacements, etc. Il contribue également à leur éveil et à leur socialisation. Il propose, par exemple, des sorties ou des activités ludiques (peinture, jeux…). Il peut également faire le lien avec les familles ou les différents services sociaux et travaille en concertation avec les autres professionnels impliqués (médecins, éducateurs spécialisés, personnel paramédical…).

Aide-soignant

Sous la responsabilité de l’infirmier, il apporte des soins pour assurer le confort physique et moral, ainsi que l’hygiène des personnes malades ou dépendantes. Il intervient à l’hôpital, en centre spécialisé ou à domicile. S’inscrivant dans une approche globale du soin, il peut être amené à accompagner la personne autiste dans son quotidien. Sa mission : favoriser son bien-être et son autonomie.

Assistant de service social ou assistant social (AS)

Son rôle est de soutenir les personnes ou familles en difficulté économique, sociale ou psychologique. Pour ce faire, il écoute, conseille et oriente les personnes en fonction de leurs besoins. Grâce à sa très bonne connaissance des rouages administratifs, il a souvent un rôle de médiation auprès des organismes pouvant apporter de l’aide. Il entretient également un réseau de relations avec les autres travailleurs sociaux, les magistrats, les professionnels de santé, les structures scolaires et les services administratifs. Il peut, par exemple, accompagner une personne autiste ou sa famille pour remplir le dossier à adresser à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour demander des aides.

Éducateur spécialisé (ES)

Son rôle est d’accompagner des enfants, adolescents ou adultes avec un handicap physique ou mental, des troubles du comportement ou des difficultés sociales. Il favorise l’autonomie de la personne et contribue à son épanouissement personnel ainsi qu’à son insertion dans la société. Il peut intervenir, par exemple, en milieu scolaire, dans des centres pour adultes, dans des hôpitaux de jour, etc. Il collabore avec tous les autres acteurs impliqués dans la prise en charge personnalisée (professionnels de santé, psychologues, psychiatres, personnels éducatifs ou administratifs…).

Ergothérapeute

Ce professionnel de santé soutient les personnes qui en ont besoin à améliorer leur qualité de vie et leur autonomie. Il aide à dépasser ou contourner les barrières qui pourraient apparaître dans les tâches quotidiennes à la maison, lors de leurs déplacements, dans leur scolarisation ou leur vie professionnelle, dans leur communication ou leurs interactions sociales, etc. Pour cela, il tient compte des habitudes de vie et de l’environnement familial ou social. Il peut également accompagner les personnes dans l’adaptation de leur cadre de vie pour le rendre plus sûr, accessible et adapté aux besoins de la personne.

Généticien

Ce spécialiste de l’étude des gènes et de l’hérédité peut être amené à faire de la recherche sur les causes de l’autisme. À partir de l’examen d’un patient, il peut également déterminer les analyses à effectuer pour poser un diagnostic. En fonction des résultats, il propose les actions à mettre en œuvre (conseil génétique, traitement, suivi…). Une consultation en génétique clinique régulière peut être recommandée.

Moniteur éducateur (ME)

Il a un rôle d’animation, de prévention et d’éducation auprès d’enfants, d’adolescents, ou d’adultes en difficulté, en situation de dépendance ou de handicap. Travaillant toujours en équipe avec des éducateurs spécialisés, assistants de service social, enseignants, psychologues et/ou médecins, il élabore des projets (aide aux devoirs, sorties, ateliers, etc.) avec un objectif : encourager l’autonomie et l’inclusion sociale.

Neuropsychologue

La neuropsychologie est une spécialité de la psychologie qui étudie les liens entre le cerveau et les fonctions cognitives. Le neuropsychologue suit, par conséquent, des personnes avec des problèmes neurologiques, des pathologies neurodéveloppementales, des traumatismes crâniens, des lésions du système nerveux central, des maladies neurodégénératives, des troubles psychiatriques, etc. Il peut mener une évaluation neuropsychologique sur les fonctions cognitives et les habiletés d’apprentissage, notamment chez les personnes autistes.

Orthophoniste

C’est le spécialiste des troubles de la communication orale ou écrite chez les enfants ou les personnes en situation de handicap : retards de langage, défauts de prononciation, bégaiement, perte de la parole, difficulté d’écriture ou de calcul, etc. Travaillant sur la base d’une prescription médicale (remboursée), il pratique un bilan complet du langage et de la communication avant de poser un diagnostic. Il propose ensuite des séances de rééducation, utilisant souvent des techniques ludiques (jeux de mots, dessin, musique).

Psychanalyste

La plupart du temps, il s’agit d’un psychologue ou d’un psychiatre qui a suivi une formation spécifique de psychanalyse. Sa mission est d’accompagner des patients qui éprouvent des difficultés en étudiant leur fonctionnement psychologique, par l’écoute et l’analyse de leur discours. Quand il suit des enfants, il peut utiliser d’autres moyens d’expression tels que le dessin ou le jeu. Ses consultations se font principalement en cabinet, mais il peut aussi intervenir dans des structures comme les centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP). Il est important de noter que la psychanalyse ne fait pas partie des approches communément admises pour accompagner les personnes autistes.

Psychiatre

C’est un médecin spécialiste des problèmes psychiques, des troubles du comportement, de l’anxiété, des dépendances et des problèmes relationnels. Il utilise principalement deux méthodes : la psychothérapie et la prescription de médicaments. Il peut intervenir dans le diagnostic de l’autisme chez les enfants, les adolescents ou les adultes, et collabore à l’équipe pluridisciplinaire impliquée dans la prise en charge. Il travaille en hôpital, en cabinet privé ou en institution.

Psychologue

Spécialiste du psychisme, des psychopathologies, du comportement humain, de la personnalité et des relations interpersonnelles, il écoute, observe, évalue et conseille des personnes ayant des troubles du comportement ou des problèmes d’adaptation. Il est en mesure de mener un bilan psychologique complet. Il peut intervenir dans de nombreux domaines de la société : milieu professionnel, écoles, hôpitaux… Son accompagnement vise à restaurer une meilleure qualité de vie et une plus grande santé psychique. Certains sont spécialisés dans les troubles du spectre autistique.

Psychomotricien

Ce professionnel paramédical a pour mission de restaurer l’harmonie entre le corps et l’esprit, parfois mise à mal par un accident, la maladie ou des troubles du développement. Il peut ainsi accompagner aussi bien des personnes autistes que des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, de problèmes dans l’apprentissage, d’un polyhandicap, d’anorexie Son objectif est d’amener son patient à résoudre, dépasser ou contourner ses difficultés. Son intervention commence souvent par un bilan pour évaluer les compétences de la personne ainsi que ses troubles. Ses soins peuvent ensuite utiliser des méthodes aussi diverses que la relaxation, l’expression corporelle, le jeu, etc.

Psychothérapeute

Il accompagne les personnes souffrant de troubles psychologiques, comportementaux ou psychosomatiques tels que la dépression, l’anxiété, le stress, les troubles alimentaires ou cognitifs, etc. Grâce à différentes techniques de psychothérapie (thérapie cognitive et comportementale, thérapie analytique, psychanalyse…), il les aide à mieux comprendre leurs difficultés et les résoudre ou les dépasser, grâce à un travail fondé sur la relation, par la médiation de la parole ou d’autres actions (exercices, utilisation d’objets médiateurs, etc.).